Le fort de Dailly

Un ouvrage de la forteresse historique de St-Maurice

Raison d'être d'une forteresse

Passage obligé sur les voies de communication européennes les plus directes entre la Franche-Comté et le Piémont, St-Maurice commande l'entrée Nord de leur traversée alpine. Cela devait déterminer la vocation militaire du lieu et l'intérêt constant d'ériger là des fortifications.

La maîtrise du passage ne comportait à la fin du XVe siècle qu'un simple château fort dans la cluse. Puis, la forteresse gagnant les heures et prenant de la profondeur, elle s'étendit au XXe siècle du Léman aux cols du Grand-St-Bernard et du Simplon. Elle comptera finalement plusieurs centaines de forts et de fortins abritant une puissante artillerie sous roc.
Avec Sargans à l'Est, le Gothard au centre, St-Maurice à l'Ouest était alors une des trois forteresses nationales.

Trois générations de fortifications au défilé de St-Maurice

Le château a été bâti par étapes lors des guerres de Bourgogne, à partir de 1476, lorsque St-Maurice conquis par les Hauts-Valaisans devint frontière avec la Savoie et Berne.

En 1831, sous la pression d'un nouveau risque de conflit européen, la Suisse se prépare à faire respecter la neutralisation du passage. Des fortifications bastionnées sont alors élevées au défilé, pour tenir le pont du Rhône, selon les plans du futur Général G-H Dufour.

Après 3 étapes de construction entre 1892 et 1910 Savatan et Dailly comptent ensemble 34 bouches à feu du calibre 5,3 cm à 15 cm. Savatan est équipé essentiellement de 5 obusiers cuirassés de 12 cm système Schumann 1891 et Dailly de 6 canons Krupp de 12 cm sur affût mobile à éclipse Saint- Chamond 1893. Les deux forts disposent aussi de 15 casernes souterraines, de murs de tirailleurs, de postes d'observation, le tout relié par téléphone.

L'artillerie de Dailly a été renforcée en 1940 avec 2 canons tourelles de 10,5 cm et 10 canons de campagne 10,5 cm pour l'engagement dans 10 casemates creusées sous le roc.
Le 28 mai 1946, l'explosion de 3 magasins à munition détruit une grande partie du fort, ce qui exige pratiquement une reconstruction complète.

Dés juillet 1946, après l’étude du projet, la commission de défense nationale prit la décision de construire 2 canons tourelles automatiques de 15 cm. L'un à charge d'un crédit d'étude du prototype, I'autre sur le crédit de reconstruction de I'ouvrage.

Dés 1948, à la reconstruction du fort, on remplace aussi les dix canons de campagne de 10,5 cm détruits
par l'explosion, par quatre canons de forteresse de 10.5 cm.

Le fort de Dailly en quelques chiffres

Dates

- Début de construction 1892
- Explosion de 3 magasins à munitions et destruction du fort
au 28 mai 1946

- Reconstruction dès 1948

- 1995 mise hors service de l'armement et utilisation comme place d'instruction

  (À l'exception, la batterie "Dailly nord" resté à disposition sans troupes attribuées
   jusqu'au 1er janvier 2000)

Garnison

1 Groupe de forteresse type B (Effectif: 29 of, 101 sof, 485 sdt) / Garnison d'ouvrage

(État 1995)

· 1

· 1

· 1

· 1

État-major (6 of) / Commandement du fort

Compagnie d'infanterie de forteresse (9 of, 42 sof, 203 sdt) / Défense extérieur

Compagnie d'artillerie de forteresse  (7 of, 25 sof, 125 sdt) / Artillerie de forteresse

Compagnie de service de forteresse (7 of, 34 sof, 157 sdt) / Protection d'ouvrage et logistique

Armes de
forteresse

(État 1995)

 2

 1

 2

 4

 1

 4

17

Canons tourelle de 15 cm L 42 1958

Lance-mine de forteresse de 12 cm 1959 / 83

Canons tourelle de 10,5 cm L 52 1939

Canons de  10,5 cm L 42 1939

Canon antichar de 9 cm 1950 / 57

Lance-mines de forteresse de 8,1 cm 1956 / 60

Mitrailleuses de forteresse 1951 / 80

Armes mobile
(État 1995)

-

-

4

4

Lance-mines (mortiers) de 8,1 cm 1933

Mitrailleuses 1951

Particularité

- Le fort abrite un poste central de tir de groupe.

- Un funiculaire souterrain joint le fort Dailly avec le fort Savatan.
  Par ce tunnel, le fort Savatan fournit le fort Dailly avec du courant électrique et téléphone
  et Savatan reçois son eau de Dailly.

Ouvert pour le public

Galerie "Rossignol" 
avec 2 Batteries "Dailly nord"

A Canon de 10.5 cm 1939 L 42
B Magasin à munitions
C Poste central de tir de batterie
D Exposition de photos:
    Explosion du 28.05.1946
E Musée historique

1 Canon tourelle 
 
  de 15 cm 1958 L 42
2 Magasin à munitions
3 Poste central de tir de batterie
4 Funiculaire Savatan - Dailly
 
  (station supérieure)
E Entrée

Home  /  ©  2013, Forteresse historique de St-Maurice /  Webmaster
Dernière révision 17.02.2014